Tertio giorno : Montecassino et nouvel hôtel

Tertio giorno : Montecassino et nouvel hôtel

Quiconque s’occupe régulièrement d’adolescents est confronté à de profondes questions récurrentes concernant un aspect essentiel de la vie des jeunes : le repas, le manger, le miam-miam, la bouffe. Bonnes pâtes, les professeurs ont donc emmené les élèves visiter une usine de fabrication… de pâtes.

La pitance se mérite et l’aventure fut épique puisque nous avons failli perdre notre autocar, bloqué qu’il était dans les virages serrés de la route qui menait à la fabrique. C’est ainsi que nous avons pu faire l’expérience de l’exceptionnelle gentillesse napolitaine pour nous sortir de ce mauvais pas.


Bienvenus à La Fabbrica della Pasta di Gragnano (capitale européenne de la pâte, si si ) !

Nos élèves ont pu suivre les différentes étapes de la préparation artisanale des pâtes sèches, de la conception au conditionnement, dans 2 (très) petits ateliers de la fabrique. Pour l’essentiel, le travail était manuel, étonnant pour une entreprise qui exporte ses produits aux quatre coins du monde… De façon concomitante, ils ont aussi pu goûter à la finesse de la confection textile italienne ! Bueno !

Nous avons passé autant de temps, sinon davantage, dans la boutique. Boutique dans laquelle tout grand amateur choisirait de planter sa tente pour y couler des jours paisibles. Des pâtes de toutes formes, de toutes les couleurs, dans tous les conditionnements possibles, et avec tous les accompagnements imaginables. Au final, nous nous retrouvons avec des sacs et un bus plein de nouilles ! (comprenez ce que vous voudrez).

En route vers Montecassino. Après les nourritures terrestres, passons aux nourritures spirituelles en allant visiter l’Abbaye de Saint-Benoît. Quand on voit le bâtiment aujourd’hui, il est difficile d’imaginer qu’elle fut totalement détruite lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le lieu a été reconstruit à l’identique et, s’il est empreint de mémoire, il reste un lieu très favorable à la méditation et à la prise de recul.

Ce soir, les élèves devront affronter une situation de crise extrême : pas de wi-fi dans l’hôtel ! Survivront-ils à cette épreuve ? La réponse demain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement...