Des déambulations dans Pompéi

Des déambulations dans Pompéi

Deuxième jour italien.

L’information de la journée fut d’importance : nous avons dormi dans des vrais lits ! Ô joie et volupté !

Sitôt ce constat (et la nuit) passé(s), et un bon petit-déjeuner englouti, les Percherons sont allés d’un coup d’autocar visiter le site archéologique de Pompéi. Si tout le monde était à l’heure de notre côté, nous avons trouvé curieusement porte close à l’entrée du site. En effet, ce dernier devait ouvrir à 8h30 mais il semblerait que le personnel n’ait pas eu envie de travailler avant 9 heures… Soit, nous avons sagement attendu, ce qui a dû les décider à finalement nous laisser entrer.

Pompéi s’est donc offerte à nos 49 élèves qui ont pu parcourir les presque 100 hectares de la célèbre ville antique, à la découverte de ses rues, de ses “domus” et autres bâtisses insolites. Gageons qu’ils raconteront à leur retour la visite du “Lupanare” de la ville ! D’autres bâtiments tels que les forums, l’amphithéâtre, les thermes et la multitude de commerces exhumés ont été autant d’occasions de se confronter à la vie et à l’organisation sociales de Pompéi.

A l’issue des 4 heures de visite du site, notre troupe s’en est allée à Salerne pour déambuler sur les plages du débarquement allié du 3 septembre 1943. Peu de références à la chose, le site est désormais purement industriel, mais une occasion tout de même d’enrichir les connaissances des élèves, et de prendre l’air marin… voire l’eau pour certains comme Mme André qui, elle, a purement raté son débarquement, attaquée qu’elle fut par quelques vagues agressives !

Un retour au sec et au calme s’imposait alors. Les Percherons ont enfin pu profiter d’un temps de liberté dans les rues de Salerne. Un temps consacré à la dégustation de glaces, à l’achat de vêtements (et oui, ce sont les soldes !) et à la bonne humeur qui ne nous a jamais quittés depuis le départ.

Retour à l’hôtel pour des douches bienvenues, des parties de cartes, du repos et du travail avant un repas fort bruyant (ces collégiens !!) mais copieux.

La journée se termine, si tout le monde est fatigué, on sent encore quelque énergie ici et là dans les chambres…

A suivre !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement...