Exposition de clôture du projet Erasmus+

C’est mardi 28 mai que s’est tenue l’exposition de clôture du projet Erasmus+ “Migrations d’hier et d’aujourd’hui, un ciment pour l’Europe”. Pour l’occasion, le sous préfet de Nogent le Rotrou, la secrétaire générale de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale d’Eure et loir, ainsi que Mme Catesson, adjointe à la culture de la municipalité de Nogent, s’étaient déplacés afin de découvrir le bilan des activités et réalisations effectuées durant les deux années sur lesquelles s’est déroulé ce projet.

 

Le public, venu en nombre, et constitué de parents d’élèves, de personnels de l’Education nationale, de chefs d’entreprise, a été pris en charge par les élèves de Terminale bac pro Gestion Administration qui ont commenté les différents panneaux relatant les mobilités dans les quatre pays participants (Allemagne, France, Italie et Roumanie).

               

Les travaux ont été réalisés au cours de la première année du projet (2017/2018) pour ceux relatifs à la migration des républicains espagnols lors de la guerre civile et, cette année, pour ceux traitant des “migrations d’aujourd’hui”.
Parmi les diverses installations, on était immanquablement attiré par l’arbre aux questions, qui avait été installé dans la salle afin d’impliquer les visiteurs. Chacun était invité à accrocher à ses branches les cartons sur lesquels il avait inscrit les interrogations qu’il se pose, relativement à la thématique migratoire.

 

Dans le même esprit, chacun pouvait déposer, dans une valise, un carton sur lequel il avait indiqué ce qu’il emporterait avec lui, s’il devait partir de son pays.


Un assemblage de photomontages, intitulé “Et s’ils avaient de bonnes raisons de partir”, a particulièrement interpellé les visiteurs; il avait pour but de réfléchir aux raisons qui alimentaient les mouvements migratoires actuels.

 
Après un discours de M. Toumoulin, proviseur de l’établissement, mettant notamment l’accent sur l’intérêt des projets Erasmus+ et rappelant l’origine et le cheminement de ce projet particulier, la réunion s’est terminée autour d’un buffet auquel ont été conviés les invités.

 
A noter que si ce projet est désormais terminé, une partie du travail effectué perdurera car les Rollups réalisés à partir de documents d’archives, afin de présenter la Retirada (migration des espagnols à l’issue de la guerre civile), seront offerts au musée de la bataille del Jarama, à Morata de Tajuna, près de Madrid, le 14 juin, en présence du Consul général de France en Espagne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *